« Je reçois à l’instant… votre missive bleue… »

Les plus anciens, ou les plus férus de Chanson française, auront reconnu les paroles de la chanson de Barbara « Madame »

Bien avant LinkedIn, bien avant que les téléphones portables ou Internet n’existent et ne soient démocratisés, les recruteurs devaient parfois réussir à vous joindre pour vous proposer une opportunité « urgente ».

Le moyen le plus sûr était certainement le télégramme.

Pour les plus jeunes (pour qui « telegram » est une application de messagerie mobile chiffrée qui permet d’éviter les parents qui se seraient convertis à Facebook), un télégramme est un genre de « Tweet » qui aurait été imprimé et que le facteur vous apporterait en main propre dès qu’il arrive au bureau de Poste.

Ci-dessous un scan de l’enveloppe bleue typique des télégrammes, d’où le « votre missive bleue »

Donc en 1993 j’ai reçu chez mes parents un télégramme de « Steria Exploitation » qui souhaitait me proposer un poste « urgent »

Ça avait fait paniquer ma mère, un télégramme était dans l’imaginaire collectif annonciateur de décès dans la famille (oui les jeunes, genre l’arrière grand-mère à qui il faut encore écrire des cartes postales car elle ne sait pas lire les SMS). D’ailleurs dans la chanson de Barbara la « missive bleue » annonce un décès.

Au sujet de la (très belle) chanson « Madame » de Barbara, elle n’est pas issue de l’album « Madame » (1970 chez Philips) mais de l’album « Ma plus belle histoire d’amour » (1967 chez Philips également).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.