La paillasse de l’informaticien

Il n’y a pas longtemps le magazine Elektor a lancé un concours photo de paillasses d’électroniciens. Selon la version française de Wiktionary la définition de paillasse est « Plan de travail dans un laboratoire de biologie, de chimie, etc., dans un atelier ou une cuisine. » Alors pourquoi une paillasse d’informaticien?

Même si de nombreux hébergeurs ou opérateurs de cloud permettent de créer des environnements de test de façon rapide, cela a pour un coût, et pour quelqu’un comme moi qui aime bien le hardware il est nécessaire de disposer de son propre laboratoire informatique.

Le server HPE ProLiant MicroServer Gen8

HPE a développé une gamme destinée aux très petites entreprises avec des produits aux fonctionnalités qui « ont tout d’une grande » (c) Renault Clio.

Au premier rang de la gamme on a le serveur HPE ProLiant MicroServer Gen8:

  • Un format cubique élégant de 24x24x24 cm, avec la possibilité d’acheter un kit de couleur pour la façade
  • Non rackable mais empilable, son format fait qu’on peut en passer 2 en largeur dans un rack de 19″
  • Serveur mono-Processeur dual core, du Celeron G1610T (2.3Hz)  jusqu’au Core i3-3240 (3.4GHz)
  • 2 slots PC3 – 12800E DDR3 UDIMM, jusqu’à 2*8Go (2/4 ou 8 Go en standard)
  • 1 slot PCie Low profile: PCI 3.0 (Xeon) ou PCI 2.0 (Pentium et Celeron)
  • En standard le contrôleur RAID est un HPE Dynamic Smart Array B120i, très peu performant en écriture, remplaçable par un HP Smart Array P222/512 FBWC qui coûte plus cher que le serveur basique
  • 4 emplacements SATA LFF Non-Hotplug jusqu’à 4*4To (2 à 6Gb/s, 2 à 3Gb/s).
  • 2 interfaces Ethernet 1Gb/s
  • 1 carte iLO 4 avec port Ethernet dédié 1Gb/s
  • 1 Micro SD interne (Non Hotplug)
  • 5 Ports USB 2.0: 2 à l’avant, 2 à l’arrière, 1 à l’intérieur (pratique pour ne pas se faire voler une clé de licence matérielle, ou un mini HSM USB)
  • 2 Ports USB 3.0 à l’arrière
  • Carte vidéo basique (c’est un serveur pas un PC de Gamer) avec prise VGA à l’arrière
  • Matériel certifié Microsoft, Red Hat Enterprise Linux (donc CentOS et Oracle Enterprise Linux), Suse Linux Entreprise Linux et VMware
  • Pas d’alimentation redondante ni de ventilateur Hotplug, mais on est sur du matériel pour SOHO ou TPE

J’ai deux de ces petits serveurs pour mes tests, le modèle d’entrée de gamme « 819185-421: HPE ProLiant MicroServer Gen8 G1610T 1P 4GB-U B120i Non-hot Plug SATA Server », un boosté à 8Go de RAM, l’autre à 16Go, avec des SSD de 240Go et 500Go. On trouve ces serveurs sur Amazon à 204€ TTC (mon fournisseur informatique préféré les touche plus cher que ça en prix HT)

Voici une photo de face de la bête avec la façade standard argentée (il existe un kit avec 3 façades, une bleue, une rouge et une noire), on remarque les 2 ports USB 2.0, le bouton d’alimentation, les voyants d’activé réseau et disque, l’emplacement du lecteur de DVD (absent ici), en dessous de l’étiquette « ProLiant MicroServer Gen8 » se trouve un bandeau lumineux qui est bleu quand tout va bien ou rouge en cas d’erreur matérielle, c’est la forme creuse du haut du boitier qui permet l’empilement des serveurs (ou de certains accessoires):

Voici une vue de face façade ouverte, on remarque que le serveur est fourni avec les 4 caddies SATA Non Hotplug (vides), ainsi que l’outil standard HPE (tournevis Phillips 2, et Torx T15), la façade est verrouillable pour pas se faire voler les disques (le verrou coulissant est à l’intérieur du boitier):

Voici la vue arrière, on note l’antivol « Kensington », un emplacement pour un cadenas (ce qui permet d’éviter qu’on ouvre le boitier; pour voler des composants ou manipuler les switchs de sécurité du BIOS et de la carte iLO), on a l’emplacement PCIe Low profile, les deux ports Ethernet 1Gb/s, le port dédié de la carte iLO 4 à 1Gb/s lui aussi, 1 port VGA, 2 ports USB 2.0 et 2 ports USB 3.0 (il n’y a pas de port USB 3.0 en façade, HPE en met rarement, c’est dommage quand on intervient sur les serveurs on accède plus facilement à l’avant qu’à l’arrière pour mettre une clé USB):

Voici une vue latérale droite capot ouvert, on note que l’ouverture du boitier est semblable à une mini-tour classique, l’intérieur est compact donc les éléments difficilement accessibles à l’exception des barrettes de mémoire (ici 2*4Go), on aperçoit le processeur, les câbles SATA et l’alimentation des disques, ainsi que le verrou bleu de la façade avant:

Voici une vue latérale gauche capot ouvert, on aperçoit le connecteur PCIe 16x, le port USB 2.0 interne sur la droite, un support MicroSD, une puce SanDisk SDIN7DP2-4G (en fait un SSD eMMC de 4Go, il est peu performant mais sert certainement à stocker par exemple le HPE Intelligent Provisioning qui est accessible depuis le BIOS et dont l’image ISO fait déjà 1Go).

Le port USB 2.0 interne permet de mettre une clé de licence physique (dongle) ou un mini-HSM USB (pour faire une petite PKI).

La carte MicroSD n’est pas Hotplug, elle est vue comme un stockage de masse USB et il est possible de booter dessus, VMware et HP fournissent une version customisée de VMware ESXi, elle contient les pilotes à jour pour le matériel HPE et elle peut être installée sur la carte MicroSD, ce qui permet par exemple de ne pas avoir de disques en local et d’avoir le Datastore en iSCSI ou en Fiber channel (mais la carte coûte beaucoup plus cher que le serveur).

On voit la puce de la carte iLO, il s’agit d’une iLO 4 avec toutes ses fonctionnalités si on dispose de la licence correspondante, HPE iLO Essentials est un bon compromis et permet d’avoir accès à la console virtuelle et au média à distance. Seule manque la fonction UID « Locator » qui permet généralement sur les autres serveurs d’allumer 2 voyants bleus en façade et à l’arrière afin d’aider les techniciens sur site à localiser le serveur sur lequel ils doivent intervenir (elle est présente sur les menus de l’interface iLO mais les voyants sont absent physiquement, dommage que cela ne serve pas à commander le bandeau lumineux en façade dont nous avons parlé plus haut):

Ma paillasse

Voici mes deux serveurs dans leur meuble (heureusement IKEA est là), au milieu un petit switch Netgear GS108Ev3: Gigabit, manageable, IEEE802.1Q (VLAN), QoS,support des jumbo frame, port mirroring (pour analyser le trafic sur un autre port avec une sonde réseau), support de IGMP, test des câbles Ethernet (tout ça pour 34€ TTC chez Amazon).

Le Raspberry Pi

Une machine avec laquelle j’aime également travailler c’est le Raspberry Pi 3, un mini serveur de la taille d’un grand paquet de cigarettes, Processeur ARM Quad Core 1.2Ghz avec 1 Go RAM, support MicroSD pour l’OS et les données, la distribution de choix pour ce mini serveur est Raspbian qui comme son nom l’indique est dérivée de Debian, Ubuntu et Windows 10 iOT Core sont également disponibles. Ce mini serveur coûte 39€ TTC dans toutes les bonnes boutiques.

Il s’alimente par une prise micro-USB (un chargeur standard de téléphone portable par exemple), il dispose de 4 ports USB et d’un port Ethernet, (et le Raspberry Pi 3 du Wifi, du Bluetooth).

J’en utilise sur les sites distants, alimenté à partir du port USB d’un équipement réseau (maintenant ils en ont presque tous et on ne les utilise que pour la configuration initiale) il me permet d’avoir de quoi faire des tests de connectivité à distance, pratique quand un utilisateur vous dit qu’il n’arrive pas à se connecter à une ressource…

Les accessoires pour le HPE ProLiant MicroServer Gen8

HPE a créé des accessoires qui ont le même format que le MicroServer et peuvent s’empiler avec:

  • Commutateur HPE PS1810-8G (J9833A): Un switch 8 ports Gigabit Ethernet, Jumbo Frames, VLAN… Possibilité qu’il soit alimenté en PoE depuis le switch amont (ce qui évite une alimentation supplémentaire)
  • HPE PS110 Wireless VPN Router Series (JL066A): Un routeur VPN, WIFI a connecter directement directement derrière un CPE.
  • Kit plaquette façade avant HPE MicroServer Gen8 (722320-B21): Pour customiser votre MicroServer, mieux que des jantes alu ;o)

Malheureusement ces équipements sont un peu chers face au prix (canon) du serveur basique, le prix est canon car l’année dernière pour le même prix j’avais eu barebone Shuttle NC01U avec un Celeron 3205U (Dual Core 1.5Ghz), pas d’emplacement pour des SATA. Sinon un QNAP TS-431 avec 4 emplacements SATA se contente d’un processeur ARM cadencé à 1.2Ghz pour la somme de 276€.

Ici pour 204€ on une machine de classe (little) Enterprise 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.